Créations

Nous voulons croiser les regards d’un metteur en scène et d’un chorégraphe à partir d’un écrit produit par un cinéaste accompagné d’un romancier, l'Eliminination, de Rithy Panh et Christophe Bataille. Et ce sont ces différents croisements que nous voulons mettre en scène.
L'Elimination de Rithy Panh et Christophe Bataille est le témoignage du cinéaste rescapé du processus d'extermination planifié par les khmers rouges au Cambodge. Ce récit autobiographique très intense est le fruit d'une écriture croisée entre un cinéaste et un écrivain.  Et sur ce récit, nous mêlons les regards d'un metteur-en-scène, d'une architecte et d'un chorégraphe. Il s'agit de mettre en scène ces différents croisements et les différents espaces qu'ils impliquent. 
Ce travail autour du nocturne en do mineur, opus 48 n°1 de Frédéric Chopin, est tout d’abord un voyage musical. Afin de s’approprier ce chef d’œuvre, l’interprète travaille et s’imprègne de chaque plan musical, chaque ligne mélodique, chaque matière harmonique en les dissociant et les isolant de l’ensemble de la musique.

Roberto et Rita se rencontrent à la Milonga La Maldita.
Rita est une riche héritière. Roberto un petit malfrat, danseur de tango et gigolo à ses heures.

Deux hommes et une femme nouent, dénouent et renouent le couple au gré d’une pulsation musicale intime.
Série d'études sur le couple de tango, où le danseur interprète à la fois les rôles de l'homme et de la femme, comme un peintre cubiste représenterait sur un même plan le profil et la face de son sujet.
En trente huit tableaux comme autant de pas de danse, quatre comédiens incarnent une vingtaine de personnages, toutes générations confondues, qui évoquent leur pratique du tango. A travers cette danse, c'est toute la complexité des rapports hommes-femmes qui affleure au gré de dialogues drôles, émouvants, percutants. (Julie Molina - Toledo in "Les trois coups")